concours nord eclair

Il importe donc de frapper les fondements de l'État ou de l'armée adverse pour qu'il s'écroule.
La capacité combative de l'État repose sur trois axes interconnectés se soutenant mutuellement.Time Magazine le 25 septembre 1939 qui relate l' invasion de la Pologne par l'Allemagne : this is no war of occupation, but a war of quick penetration and obliteration - Blitzkrieg, lightning war » Ce n'est pas une guerre d'occupation, mais une guerre.Ainsi, la destruction massive de la capacité militaire d'un ennemi peut être compensée par une production industrielle importante et par l'appel à d'éventuels alliés politiques pour combler les pertes subies.61, no 2, avril 1997,. .(en) Shimon Naveh, In Pursuit of Military Excellence : The Evolution of Operational Theory, 1997.1 : «A-B Washington / New York, 1993,.L'emploi en masse des blindés n'est pas mis en avant.L'essence même du Blitzkrieg est de soumettre une nation adverse en utilisant des moyens militaires et matériels limités en quantité.Finalité recherchée comme critère déterminant modifier modifier le code De nombreuses opérations militaires peuvent s'apparenter à des opérations de type Blitzkrieg cependant, la question fondamentale à se poser est celle de la finalité recherchée pour les distinguer.
Perspective contemporaine modifier modifier le code Le consensus contemporain des historiens suggère que le Blitzkrieg tel que mis en œuvre par la Wehrmacht fut moins le résultat d'une préparation que le fruit des événements sur le terrain et du zèle de quelques généraux (tels Heinz.
Les concepts trouvent leurs applications pratiques en Allemagne, en particulier via les ouvrages de Guderian, et en urss via le maréchal Mikhaïl Toukhatchevski.Samedi 26 mai avait lieu le 1er concours de fond organisé par les ALC-calc Nord Pas de Calais et cest Jean-Luc Fauqueux de Le Tréport (76) qui remporte la palme dor en catégorie Vieux contre 5360 pigeons et la plus grand vitesse des 7684 pigeons.D'après cette revue militaire, les États pauvres en ressources alimentaires et en matières premières doivent «en finir au plus vite avec une guerre en tentant dès le départ d'emporter la décision par un engagement implacable de toute leur puissance offensive».Un échec notable a lieu lors de la bataille de Koursk (1943) pendant laquelle l'arme blindée allemande ne parvient pas à percer la ligne ennemie pour permettre une exploitation.De plus, si la cohésion politique et sociale reste forte, la population supportera davantage de sacrifices.7, no 3, septembre 1989,. .Les Russes enchaînent une vingtaine d'offensives contre les Allemands de 1943 à 1945, les plus notables étant l' opération Bagration en 1944 et l' offensive Vistule-Oder cadeau duo saint valentin (précédant la bataille de Berlin ) en 1945.(de) Richard James Overy, « Blitzkriegswirtschaft»?



Lire la suite Antonio Malheiro (75-Paris) : Déjà 2 victoires fédérales en 2018.
Dans la phase d'exploitation, les Allemands visent un encerclement par des percées relativement étroites mais convergentes, tandis que les Russes avancent tout droit sur une grande largeur jusqu'à la limite de leur soutien logistique.
L' opération Cobra menée par les Américains en France en 1944 peut s'apparenter à un Blitzkrieg.

[L_RANDNUM-10-999]